Comment peut-on dépasser la souffrance, la traverser, la transformer ?

 

 

La souffrance n’est pas une fatalité, ce n’est pas le produit du hasard, de la malchance. Ce n’est pas non plus une nécessité. Il est possible d’en sortir et d’aller vers le bien-être, la joie de vivre, le bonheur.


Nous enregistrons, gardons en nous, développons, pour nous protéger, des comportements qui  évitent de souffrir à nouveau. Ces comportements, tout en écartant des risques de souffrance, sont autant de limitations, autant de freins à l’épanouissement. Faire quelque chose de cette souffrance passe donc par :


- la reconnaître d’abord en soi, par la parole : oui je souffre, je suis mal, ça ne va pas dans ma vie

 

- l’identifier autant que possible et l’exprimer: à l’évocation de tel ou tel point, événement, relation, sujet, je me sens déprimé, triste, en colère etc. mon estomac se contracte, ma gorge se serre, les larmes montent…

 

- la comprendre et l’accepter pleinement, au sens d’intellectuellement comprendre son origine et dans un mouvement plus large « la faire sienne » « prendre avec »,

 

 - la dépasser, la transformer par un travail de nettoyage émotionnel qui permet de rétablir l’équilibre psychique et rendre à nouveau disponible l’énergie préalablement retenue.

 

- mettre cette énergie au service de la vie.

 

 

Retour à SITUATIONS DE SOUFFRANCE

Retour à l'ACCUEIL